Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On a fait une enquête aux étudiants et professeurs de l’Institut français pour connaître leur opinion concernant différents aspects de l’immigration.

Cette dernière est un sujet très polémique actuellement, commençant par la situation en cours de la Syrie et la fuite massive des réfugiés qui luttent pour trouver un foyer quelque part, c’est pour cette raison qu’on a voulu savoir le point de vue des citoyens qui habitent à Madrid.

 

Comme on peut voir sur le graphique il y a une grande variété d’âges et pourtant des réponses diverses ont été données.

50% des interviewés ont de la famille en Europe, 30% en Amérique et 20% en Espagne.

 

 

 

 

Ici les gens interrogés ont répondu en disant que la situation à Melilla est en général déplorable et lamentable, cependant, il y a des cas où ils pensent que c’était au gouvernement de le résoudre.

La grande majorité pense que la nationalité prend beaucoup de place dans la vie et dans notre personnalité mais quelques gens qui ne se sentent pas à l’aise pensent qu’on pourrait la changer si on voulait.

En parlant des préférences des interviewés, la plupart d’entre eux ont affirmé qu’ils sont contents d’être dans leurs pays d’origine.

Concernant les espagnols, ils se sentent à l’aise en Espagne.

Comme on peut observer dans ce graphique, 16% des immigrants ne se sentent pas 100% contents de vivre en Espagne parce qu’ils trouvent des différences qui les dérangent.

 

 

 

 

Ce graphique représente la sensation « d’espagnolité » qu’ont les immigrants qui habitent en Espagne qui ont été interviewés. Comme vous pouvez voir presque 50% d’entre eux n’éprouvent pas ce sentiment et 20% se sentent espagnols. Finalement, 30% des interviewés se sentent relativement comme cela.

 

 

Dans ce graphique on peut voir que la majorité des personnes interviewées n’ont pas vu ou été victimes d’une expérience raciste ou xénophobe, mais 33% oui, normalement dans des lieux publics comme l’autobus, dans la route ou des lieux de cette nature.

 

Après avoir demandé les différences entre l’Espagne et leur pays d’origine on a pu constater qu’il y a beaucoup de différences entre leur pays d’origine et l’Espagne, comme la manière de penser, les niveaux d’organisation ou la patience des gens.

 

En plus, après leur avoir demandé s’ils changeraient quelque chose, ils nous ont donné des réponses comme la manière de qualifier les étrangers, et les typiques expressions comme “gabachos / franchutes”. Aussi ils se plaignent que la plupart des espagnols parlent seulement espagnol et pas une autre langue. C’est pour cela que la communication avec les étrangers est compliquée.

 

Ayant fait ces interviews, nous nous sommes rendus compte que chaque personne à une opinion différente sur l’immigration, mais qu’avant de juger quelqu’un qu’on ne connait pas il faut connaître la situation qu’ils vivent au quotidien.

 

Écrit par Catalina, Célia, Élisa et Javier le 20 /05/ 2017.

Tag(s) : #Ado B2 samedi

Partager cet article

Repost 0